Archives de l’auteur : Tarjim

Autorisation d’étudier sans son mahram à NOURA – Cheikh LOUHAYDAN

Pour celles qui se demanderaient si elles peuvent étudier en Arabie à NOURA sans leurs mahrams (tuteurs légaux) nous avons interrogé Cheikh LOUHAYDAN (membre permanent de l’IFTA) :

L’université de la princesse noura accepte les étudiantes de l’extérieur du royaume (Europe et autre). Voici donc une soeur qui demande est ce qu’il lui est permis de venir accompagnée d’un mahram (tuteur légal) et de rester pour étudier ici et que son mahram retourne à son pays d’origine (la laissant seule en Arabie) ?

Dans l’enceinte de l’université NOURA ce ne sont pas toutes les femmes qui ont un mahram avec elles à la maison.

Si elle ne craint rien pour elle a l’université, [il n'est pas obligatoire,] il lui est autorisé de rester sans mahram qui resterait avec elle jusqu’à ce qu’arrive le moment du voyage.

Quand au fait de voyager en partant de l’université, ou afin de s’y rendre, cela n’est pas permis car le prophète à dit: il n’est pas permis à une femme qui croit en allah et au jour dernier de voyager sans qu’elle n’est avec elle un mahram ou un époux. Il n’est donc pas permis à la femme musulmane de voyager d’un pays à un autre, [ils disent pour étudier en Europe, en Asie, au Pakistan ou ailleurs,] il ne lui est pas permis de voyager sans être accompagnée d’un mahram, ensuite elle ne peut s’installer que dans un endroit où elle ne craint rien pour elle.

Fin de citation

(Traduction Soufiane abou Ayoub pour TARJIM)

Remerciements aux frères FETHI et MAROUANE pour leurs assises quotidiennes avec les grands savants afin de profiter de leurs lumières et sagesses.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

ps : Pour nos soeurs qui n’auraient pas de tuteur pour voyager ici en Arabie en cas d’acceptation nous interrogerons al IFTA pour leurs demander conseils pour cela.

Fatawas sur Noura par Cheikh LOUHAYDAN (Grand savant d’Arabie Saoudite)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Jugement d’étudier dans les villes universitaires exclusivement pour femmes

Est-ce autorisé pour la femme d’étudier dans les villes universitaires réservée exclusivement pour elles ?

Réponse :

Si ces villes sont comme vous nous les avez présenté, exclusivement, pour les femmes alors il n’ y a aucun mal à ce que les soeurs étudient dans ces villes universitaires.

Cheikh ‘Abdel Aziz Bin BAZ (Qu’Allah lui fasse miséricorde)

Combattre la paresse – Reda

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

L’amour et la défense du prophète (sur lui la paix) – Fouad

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La confiance en Allah

Allah –le très Haut – dit : « Et quiconque place sa confiance en Allah, Allah lui suffit » (Sourate At Talaq verset 3)

Allah –le très Haut – dit  aussi: « C’est en Allah, que les croyants placent leur confiance» (Sourate At Ta’aboun verset 13)

Selon Ibn ‘Abbas , le Prophète a dit : « Les communautés m’ont été exposé, j’ai alors vu un prophète avec lui l’accompagnant un groupe minime de personne (entre 3 et 10 personnes), ainsi qu’un prophète n’ayant comme peuple que une ou deux personnes et enfin un prophète n’ayant avec lui personne.

J’ai alors pensé que c’était ma communauté puis il m’a été dis : c’est Moussa et son peuple.

J’ai ensuite aperçut une communauté de 70 000 personnes qui rentreront au Paradis sans jugement ni  châtiment, à laquelle on me dit que ceci est ma communauté.

Le Prophète s’est alors réveillé et est rentré chez lui puis raconta aux gens ce récit et certains lui demandèrent ; ceux-ci sont ceux qui ont accompagné le Messager d’Allah d’autres dirent ceux-ci sont ceux qui sont né dans l’islam et qu’ils n’ont jamais commis l’association.

Le Prophète vint à eux et leurs dit : «  Ce sont ceux qui ne demande pas la Rouqiya».

(Mouslim et Boukhary 5270)

Explication :

La confiance en Allah fait partie des plus immenses adorations du cœur.

Cela signifie de placer son cœur dans une confiance totale en Allah et de déléguer tous les actes en pleine confiance en Allah tout en faisant les causes légiférées d’aboutissement.

Allah fait les éloges et a préparé de biens belles récompenses à ceux et celles qui remettent leurs confiances pleinement en Allah.

A retenir :

  1. Le grand degré de la confiance en Allah et ses récompenses.
  2. Le fait de remettre sa confiance totalement en Allah est une cause d’entrée au Paradis sans jugement.

Le mérite de la science

Allah –le très Haut – dit : « Dis : «  Sont-ils égaux ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ? » (Sourate Az Zumar verset 9)

Allah –le très Haut – dit aussi : «  Et dis : «  Ô Mon Seigneur augmente moi en science »

(Sourate TaHa verset 114)

Allah –le très Haut –  dit aussi : « Allah élèvera ceux d’entre vous qui croient et ceux qui furent gratifiez de degrés dans la science. Et sur tout ce que vous faites, Allah est informé » (Sourate Al Moujadalah verset 11)

Selon Mou’awiyah,  le Prophète a dit : « Celui à qui Allah veut du bien , il lui accorde la compréhension de la religion ». (Al Boukhari 71 et Mouslim,  1037)

Abou Darda rapporte avoir entendu le Prophète dire : «  Celui qui emprunte un chemin à la recherche de la science, Allah lui facilitera une voie vers le Paradis. Certes les anges abaissent leurs ailes par humilité devant l’étudiant en science en signe de satisfaction de cet acte. Toutes les créatures des cieux et de la terre prient et invoquent en faveur du savant, jusqu’aux poissons dans les mers. La valeur du savant par rapport au dévot est tel la valeur de la pleine lune sur toutes les autres étoiles. Certes les savants sont les dignes héritiers des prophètes. Or les prophètes n’ont laissé en héritage ni dinar, ni dirham mais ils ont laissé la science et celui qui la recueille a recueilli une part énorme ». (Abou Daoud 3641 et At Tirmidhi 2682, authentifié par Cheikh Al Albani 6297

Selon Abi Hourayra, le Prophète a dit : «  Lorsque meurt le fils d’Adam,  tous ses actes sont interrompus hormis trois d’entre elles : Une aumône durable, une science profitable et un fils qui invoque en sa faveur». (Mouslim 1631)

Explication :

La science religieuse a une place immense dans notre religion. Allah a de nombreuse fois inciter à son apprentissage et a élevé ses partisans au dessus de quiconque.

Il a placé la recherche de celle-ci (la science  religieuse) comme étant un des meilleurs moyen de se rapprocher de Lui et un des plus immenses moyens de rentrer au Paradis car certes il y a dans cette science et son apprentissage la connaissance d’Allah, de ses ordres et de ses interdits.

Par celle-ci, Allah a préservé notre religion et l’a élevé au dessus de tout.

Les savants de notre communauté sont les dignes héritiers des prophètes, et ils n’ont laissé en héritage que la science religieuse, celui qui la recherche et l’obtient sont les héritiers des prophètes.

Si Allah veut le bien envers son serviteur, il lui facilite l’apprentissage de sa religion.

Bénéfices :

  1. Le mérite de la science et des savants qui sont les dignes héritiers des prophètes.
  2. La compréhension de la religion est une preuve qu’Allah veut du bien envers son serviteur.
  3. La recherche de la science est un des nombreux moyens d’entrer au Paradis.
  4. Parmi les meilleures choses que le serviteur peut laisser en héritage est une science utile aux gens car sa récompense ne cesse même après le décès de celui-là.